Crises financières, incertitude radicale et probabilités

La prochaine séance du séminaire aura lieu le jeudi 07 juin  (17h – 19h) sur le thème suivant : “Incertitude radicale vs probabilités: pourquoi sommes-nous toujours surpris par les crises ? ”

Elle se tiendra à l’Institut Catholique de Paris (21 rue d’Assas – 75006 Paris), salle B 08, au rez-de-chaussée du bâtiment B, entrée libre.

Intervenant : Jacques Sapir, économiste, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, directeur du Centre d’Études des Modes d’Industrialisation (CEMI-EHESS) et Professeur associé au Collège d’économie de Moscou (MSE-MGU).

 

 

 

Résumé de l’intervention de Jacques Sapir :

L’incertitude radicale, l’événement discret, caractérisent les crises. Ces notions mettent à mal l’usage des méthodes probabilistes. On peut de ce point de vue faire une distinction entre « période normale » et « période de crise » qui serait fondée sur la multiplication du risque d’événements discrets. Cependant, on peut aussi se demander si l’incertitude radicale et l’événement discret ne caractérisent pas les actions humaines. De ce point de vue, la distinction entre période « normale » ou « anormale » serait à remettre en cause. De fait, une comparaison entre la logique de la stratégie militaire et les logiques financières pourrait s’av’rer intéressante en ceci que dans le domaine militaire comme dans le domaine financier on fait un grand usage des probabilités, mais que l’on rencontre la catastrophe dès que l’on s’y abandonne.

 

Quelques lectures complémentaires :

Dernier ouvrage paru : Faut-il sortir de l’euro ?, Seuil, 2012.

Un article de Jacques Sapir sur le même thème disponible en ligne sur le site Marianne2.fr : cliquer ici.

“Une décade prodigieuse. La crise financière entre temps court et temps long”, un texte de Jacques Sapir disponible en ligne sur le site Revues.org : cliquer ici.

Tous les articles de Jacques Sapir en ligne sur le site Cairn.info : cliquer ici.

Réécouter cette séance: